Comment choisir son matelas ?

Dossier : Comment choisir son matelas ?

Nous sommes nombreux à partager des avis différents et parfois en contradiction sur le choix du bon matelas, alors promis, nous ne vous dirons pas qu’il faut absolument choisir un matelas régénérant Vaudou Sport dans ce dossier, nous vous expliquerons plutôt comment prendre la bonne décision en fonction de votre besoin, et surtout comment éviter les nombreux pièges et arnaques qui font tomber en disgrâce le merveilleux univers du sommeil.

 

ÉVITER LES ARNAQUES EST-CE SI FACILE ?

La majorité des marques de literie que vous arriverez à citer sont sans doute fiables et honnêtes. Comme nous, elles ont une mission, vous faire dormir profondément et sereinement tout en restant le plus compétitif possible.

Sur le marché de la literie, il n’existe pas d’oligopoles arrangés comme le triste exemple du cartel des lessives qui en 2011 avait obligé trois marques à s’expliquer sur des arrangements frauduleux au détriment des consommateurs. En literie, chacun est libre d’afficher ses prix, de les justifier comme il l’entend, de casser le marché s’il le désire ou encore d’afficher des prix exorbitants pour proposer d’incroyables offres discount d’un mois sur l’autre, et là n’est qu’une partie du nœud du problème…

 

Comment ne pas s’y perdre ?

Même pour nous, professionnels, il est parfois difficile de nous y repérer pour certaines offres qui inondent un marché que nous affectionnons tant. Nous nous fions donc à notre flaire aiguisé, à l’origine du produit, ses certifications ainsi qu’à ses caractéristiques techniques minutieusement décortiquées pour pouvoir juger de sa véritable valeur.

Nous allons vous dévoiler ici les premiers conseils rudimentaires pour pouvoir éliminer le maximum de risques dans votre choix de matelas.

 

Ne jamais acheter votre matelas au porte-à-porte.

Cela paraît évident pour beaucoup, mais chaque année des centaines de personnes, souvent âgées, se font avoir par des usurpateurs. Les sommes déboursées sont la plupart du temps importantes, la qualité extrêmement médiocre voire dangereuse pour la santé et en provenance directe de Chine pour les plus chanceux qui arriveront à se faire livrer. Prévenez votre famille et vos seniors pour tenter de les sensibiliser sur ces méthodes qui se terminent trop souvent mal, sans recours possible.

 

Acheter votre matelas sur un marché, source de nombreux problèmes.

Bien que certains vendeurs gagnent honnêtement leur vie et qu’il existe des consommateurs satisfaits de leurs matelas achetés sur le marché, les forums de consommateurs alertent régulièrement les ménages, acheter un matelas sur le marché est source d’ennuis. Fausse certification, allergies respiratoires, étiquettes « made in France » collées sur des produits d’Asie, absence de SAV, fausse densité, vendeur qui disparaît au moment de la livraison après avoir encaissé l’acompte, repérage des livreurs pour cambriolage, la liste est longue et non exhaustive. Malheureusement, beaucoup trop de gens ont été victime d’escroqueries sur les marchés, à éviter donc par prudence.

 

Gare aux usurpateurs !

Une marque de literie, ce n’est pas si difficile à créer lorsque l’on sait fabriquer un site internet. Ainsi vous tomberez régulièrement sur des « marques » obscures qui suivent les tendances et les locomotives comme ceux qui font des copier-coller de matelas universels à la mode en faisant exactement les mêmes produits. Ou encore, si nous prenons notre exemple, des enseignes de matelas dites également « pour sportifs » ne présentant absolument aucune référence, certification, origine contrôlée ou technologie adaptée pour le sommeil des sportifs, outre un packaging sportwear, ces usurpateurs s’inspirent simplement de ce qui se fait de mieux n’apportant techniquement aucune réponse aux besoins des consommateurs. Il n’est pas rare également d’observer certains de ces sites disparaitre quelques mois après leur naissance.

Comme pour tout, il convient donc de suivre les références et les précurseurs les plus actifs de chaque domaine pour ne pas se sentir floué sur la qualité des produits, quand ils sont livrés.

 

Ne plus croire que les remises supérieures à 70% sont une aubaine incroyable à saisir de toute urgence.

Évidemment, le prix final peut convenir à votre bourse et vous pouvez vous dire que même si ce n’est pas un vrai -70% parce que vous n’êtes pas dupe, c’est sans doute tout de même un bon -20% ou -30%… Là est le coup de génie de ceux qui proposent ces promos hallucinantes ! Encore une fois, la majeure partie du temps, l’offre n’a rien d’exceptionnelle et le prix non remisé d’une literie comparable ailleurs correspond à quelques euros près à cette même offre pourtant « imbattable ».

Le client est donc libre d’acheter le produit, puisqu’il lui sera livré comme n’importe quel matelas qu’il achètera sur internet, mais il peut aussi prendre son temps pour comparer avant de saisir le cryptogramme au dos de sa carte bleue en s’imaginant qu’il est dans un jour de chance.

 

Matelas sur ventes privées, pourquoi pas, mais comme pour le précédent exemple, ne pas se précipiter.

Beaucoup se demandent si les ventes privées sont l’endroit idéal pour s’équiper en literie et si les remises valent vraiment le coup. Comme pour tout commerce, il existe de bonnes affaires, mais aussi des plus trompeuses.

Pour les bonnes affaires, à nouveau, regardez les caractéristiques, les délais de livraison et prenez le temps de comparer, car rassurez-vous, les offres « magiques » en quantités limitées reviennent généralement un mois sur l’autre.

En ce qui concerne les plus trompeuses, gare aux sites « vitrine » de pseudo marques dont vous n’avez jamais entendu parler.

Souvent, des sites internet très bien fait, avec des photos en qualité HD proposent en e-commerce des matelas, oreillers, lits ou ensemble complets à des prix surcotés dépassant les plusieurs milliers d’euros. Et puisque la plupart des acheteurs de vente privées souhaitent en général vérifier le fait qu’ils bénéficient bien d’une juteuse réduction avant de valider leurs achats, ils se rendent sur le site de l’enseigne où ils ont le plaisir de constater que la vente privée propose bien une offre remisée de 50% sur un ensemble qui coûte le double du prix sur le site de ladite enseigne.

En réalité, ce stratagème vise une nouvelle fois à leurrer les consommateurs puisque ce site vitrine justifiera ses prétendus remises extraordinaires partout ailleurs, dans les nombreuses actions « coups de poing » qu’elle mènera tout au long de l’année sur différents sites de vente privées ou discount qu’elle fréquentera à tour de rôle sans jamais vendre le moindre matelas sur son propre e-commerce.

 

Ne pas toujours se fier à l’épaisseur.

Certains disent, « J’ai un acheté un gros matelas, il est confortable et épais comme ça, c’est génial… »

S’il faut retenir une chose, c’est que la qualité d’un matelas n’est ni définie par son épaisseur ni par son confort immédiat.

Acheter avec les yeux, oui, pourquoi pas des bijoux, des rideaux, de la peinture murale, cependant dans l’ameublement comme en restauration, l’aspect est une chose, le contenu intrinsèque en est une autre. La glace pâtissière composée jusqu’à 50% d’air, ou certaines charcuteries sous vide dont le poids est lesté à l’eau en sont de parfaits exemples, les matelas peuvent aussi contenir du vent. Le poids d’un matelas, ses densités, ses compositions, ses garnissages,  sont autant de critères primordiaux à la longévité et à la qualité du produit, ceux-ci n’ont aucune corrélation avec l’épaisseur du matelas que vous achetez.

Par exemple, un matelas de 12 cm avec un noyau haute densité zoné, naturel, garnis en laine de chameau et recouvert d’un coutil Celliant coûtera bien dix fois plus cher qu’un épais et esthétique matelas de 30 cm composé d’une mousse polyéther ferme, de mémoire de forme bas de gamme et de son coutil stretch 100% polyester. Le confort peut aussi dans ce cas présent être de prime abord excellent sur les deux produits, cependant l’un aura une durée de vie de dix ans sans vous faire souffrir au niveau du lombaires tandis que l’autre à peine deux années avec possiblement des douleurs et déformations dorsales au bout de quelques semaines seulement.

 

LE CASSE-TÊTE DU CHOIX DES TECHNOLOGIES SELON SA MORPHOLOGIE

La majorité des technologies méritent d’exister et possèdent des atouts pour séduire leur clientèle. Petit tour d’horizon de ce qui se fait le plus, sans citer de marques, et de comprendre ce qu’il vaut mieux choisir en fonction de ses correspondances physiologiques.

 

Pour les individus corpulents :

Premier conseil que nous vous donnons, ne vous fiez ni aux étiquettes de fermeté ni aux descriptifs de fermeté rédigés sur les sites e-commerce qui s’adressent à un individu moyen, 70-80 kg, et pour qui ferme signifiera médium pour vous, ou médium pour lui signifiera souple pour vous. De toute manière, comme pour tous les clients, ne visez pas une planche pour dormir, un accueil qui diminue les points de pression sera efficace pour votre gabarit, donc si vous achetez sur internet ciblez les plus grandes fermetés qui seront un peu plus souple pour vous et surtout des produits denses.

Si vous souhaitez du ressort parce que vous appréciez le côté légèrement rebondissant, prenez le temps de comparer le nombre de ressorts ensachés par mètre carré qui doit être le plus important possible. Gardez à l’esprit que plus votre poids sera réparti sur un nombre important de ressorts, plus votre matelas résistera dans le temps. Certains sites ou certaines enseignes précisent le nombre de tour du ressort et l’épaisseur du filament, le précédent conseil s’applique aussi pour la comparaison de ces deux critères.

Si le ressort n’est pas ensaché mais d’une conception innovante créé par une marque quelconque, vérifiez la robustesse du carénage sur votre position assise au bord du matelas, et l’indépendance de couchage entre vous et votre partenaire. Dans le cas où vous comptez investir en magasin, essayer à deux permet de se donner une idée du confort que vous ressentirez chez vous, au moindre doute mieux vaut essayer autre chose.

Si vous êtes plutôt intéressé par le latex ou par les mousses, regardez les densités, les compositions et les certifications !

Les bons latex n’existent pas en dessous 80 kilogrammes par mètre cube de densité ce qui correspond au poids d’un mètre sur un mètre sur un mètre et non à la fermeté du matelas. Pour vous, il faut un latex d’au moins 85 kilos de densité par mètre cube. Attention, dense ne veut pas dire ferme, mais lourd.

Pour les mousses haute résilience, partez au dessus de 45 kg/m3 minimum. On ne compare pas non plus une densité de mousse avec une densité de latex qui sont deux produits de conceptions différentes. Au niveau des propriétés et des certifications, optez plutôt pour des matelas traités contre les acariens, aux origines françaises et si possible à base de composantes naturelles dans la conception comme du soja non transgénique en remplacement des composantes fossiles.

Pour résumer les informations élémentaires pour votre achat ; prévoyez ferme mais pas du béton ; certifié pour la santé ; si possible français car les normes sont plus strictes que les voisins européens ; dense ou avec de nombreux ressorts ; n’hésitez pas à prendre des grandes tailles comme 180×200 pratiquement au même tarif que le 160 mais considérablement plus spacieux qu’un classique 140 ; et si vous dormez avec quelqu’un de plusieurs dizaines de kilos de moins que vous, évitez les technologies à ressorts parfois trop rebondissantes qui causeront de nombreux micro-réveil à votre partenaire lorsque vous bougerez la nuit.

 

Pour les individus légers et menus :

Les petits gabarits ont l’embarra du choix, et souffrent généralement moins du dos que les personnes en surpoids car physiologiquement les tassements lombaires sont plus rares et les articulations sont un peu moins misent à l’épreuve. Néanmoins, il n’est pas rare d’observer que cette clientèle ne dort pas bien et trouve le matelas inadapté. À l’inverse des individus corpulents, un confort ferme ou médium sera ressenti très (trop) ferme pour la plupart des personnes de petits gabarits. Ils doivent donc privilégier des matelas avec un abord particulièrement réactif et accueillant.

Le poids du corps allongé de ces individus étant légèrement en-dessous de la moyenne, l’impact contre le matelas sera lui aussi faible, et le précepte d’un bon matelas qu’est « un accueil moelleux et un soutien ferme » ne se vérifiera pas, ce qui signifie que le couchage ne sera pas toujours adapté. Ce qu’il faudrait donc privilégier dans l’idéal de votre bien-être dorsal ce sont des mousses d’accueil comme la viscoélastiques, la Cloud Touch, le Talalay ou autres garnissages nobles ou ouatés afin de se sentir tout de même porté en légère lévitation par le matelas, sans point de pression.

 

Et pour les individus dits standards, des produits standardisés :

Qu’on se le dise, comme pour les vêtements, les automobiles, ou l’accessibilité des lieux publics, la fabrication de matelas calcule ses fermetés et zones de confort sur un couple étalon d’une femme de 1,60 m pour 55 kg et d’un homme de 1,80 m pour 75 kg. Sur les bases de cette standardisation, les marques généralistes des plus grandes enseignes qui doivent écouler des dizaines de milliers de matelas et sommiers « passe-partout » par an, ne s’intéressent pas forcément à vos doléances, vos petits maux d’épaules, de dos ou de l’accueil parfait du matelas, ils vendent des produits simples mais efficaces. Ceci explique pourquoi des milliers de couples changent leurs literies récentes en pensant qu’ils ont fait le mauvais choix. En réalité, ils ne sont pas trompé de qualité, c’est juste qu’ils n’entraient pas dans les standards et qu’une personnalisation d’un confort ne coute jamais 399 euros en promotion dans un supermarché ou une célèbre chaîne d’ameublement.

Les clients qui ont compris qu’ils devaient arrêter d’acheter à l’aveugle leurs matelas et que l’on retrouve dans les magasins spécialisés sont justement les deux catégories précédentes, les personnes corpulentes et les personnes menues, auxquels nous pouvons aisément ajouter les retraités qui n’entrent pas non plus dans les cases préétablies de la standardisation imposée par l’industrie du lit. Ceci explique donc l’émergence de marques de literie spécialisées qui s’adressent à des populations données avec des préoccupations du sommeil précises, comme Vaudou Sport le fait avec les sportifs de tous niveaux.

En sommes, que vous fassiez 40 ou 140 kilos, que vous soyez des hommes qui dorment sur le côté ou des femmes qui dorment sur le ventre, les remarques sur les densités et sur les technologies du sommeil sont valables pour tous. Elles doivent vous aider à orienter votre choix sur ce qui accompagnera votre bien-être pour dix longues années minimum, alors mieux vaut prendre le temps de comparer.

 

IDÉES REÇUES SUR LA MÉMOIRE DE FORME, LA MOUSSE, LE RESSORT ET LE LATEX

On a tous cet ami qui nous dis « Moi je dors super bien, j’ai un matelas à mémoire de forme. » Et quand on lui demande quelle est la marque ; « Ah je ne sais pas, mais je sais que c’est bien, c’est de la mémoire de forme qui épouse comme il faut, je dors vraiment bien… »

En fait, on ne vous dira pas ici ce qu’il y a de mieux entre toutes ces technologies, puisque c’est purement subjectif tant chaque individu est différent. Comme pour les exemples de ce dossier, les besoins d’une personne ayant chaud la nuit sont différents d’un sénior, d’un sportif ou d’un adolescent. Cependant, notre conseil sera le suivant, n’achetez pas un matelas viscoélastique ou latex parce que votre ami adore ces conforts. La viscoélastique aussi appelée mousse à mémoire de forme ne convient pas à tout le monde. Certains adorent, d’autres détestent le côté chaud et enveloppant, cette matière spécifique réduit les points de pression et épouse efficacement les courbures de la silhouette, mais attention aussi aux différentes tarifications pratiquées sur le marché et aux qualités médiocres qui circulent.

Aujourd’hui les mousses viscoélastiques des marques nationales sont testées en laboratoire et possèdent des certifications pour la santé, ce qui n’est hélas pas le cas pour celles de certaines enseignes sur internet ou encore sur les marchés, foires, destockages. Le succès de cette technologie d’accueil qui date des années 90 a surtout permis la contrefaçon de nombreux matelas revendus à prix cassés, d’où l’importance de toujours se renseigner sur la marque lorsqu’un ami évoque la mémoire de forme avec vous.

En ce qui concerne les latex, les mousses Haute Résilience ou les ressorts ensachés, nous nous apercevons qu’en magasin il en est souvent de même, le client demande l’une de ces technologie avec détermination et lorsqu’on l’interroge sur son besoin il répond qu’il a entendu dire que c’était bon pour son dos. À nouveau, ces matières, lorsqu’elles sont haut de gamme et coutent un peu plus de 399 euros, sont forcément adaptés à votre ergonomie vertébrale. Les accueils spécifiques ou les zones de confort s’adapteront plus ou moins bien à votre position dorsale sur l’ensemble de ces conforts, cependant, pour les différencier il faudra considérer d’autres critères ; est-ce que le client à tendance à transpirer la nuit ? Est-ce que le client cherche de l’indépendance de couchage ? Est-il allergique ? En fonction de ses réponses, un professionnel saura l’orienter vers la matière la plus adaptée à ses besoins.

En literie, les « on-dit » en terme de confort ou de technologies ne sont généralement fondés sur aucune analyse objective de la situation du futur dormeur à la recherche de véritables solutions de sommeil.

Pour conclure ce dossier, rappelons les bases élémentaires pour bien choisir son matelas :

  • Ne jetez pas votre dévolu sur les moindres remises commerciales qui sont la plupart du temps des prix gonflés puis dégonflés
  • Ne vous fiez pas à l’esthétisme d’un produit sans en connaître les compositions
  • Prenez le temps de comparer les caractéristiques entre elles
  • Évitez de vous équiper sur un marché
  • Privilégiez les marques françaises avec composantes naturelles
  • Et surtout, pensez par vous-même pour vos propres besoins

Nous espérons que cela vous aidera dans votre choix pour enfin dormir comme vous le méritez, n’hésitez pas à partager cet article et nous poser vos questions ci-dessous, nous nous ferons un plaisir de répondre.

Partagez avec un proche ou sur les réseaux sociaux !

2 commentaires sur “Comment choisir son matelas ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *